Tout ce que vous devez savoir sur le VTC

Le terme VTC revient fréquemment au cours des discussions basées sur le transport d’individus. Cependant, il n’est pas toujours facile de le différencier des taxis. Par ailleurs, de nombreuses personnes ne savent pas la signification de ces initiales. Voici quelques points à connaître sur le VTC, ses modalités de commande et la manière dont les prix sont fixés.

Focus sur le VTC

Avant d’entrer dans les détails, il est important de préciser que le terme VTC signifie : « Véhicule de Tourisme avec Chauffeur ». De nos jours, de plus en plus de compagnies proposent ce service à leurs clients. Ce type de prestation est aussi connu sous la dénomination de : « voiture avec chauffeur ». Au même titre que les taxis, vous pouvez les utiliser pour vous déplacer librement à travers la ville. En effet, contrairement aux transports en commun, il n’y a pas d’itinéraire fixe. Vous avez la possibilité de choisir l’itinéraire à prendre.

Comment distinguer le VTC et le taxi ? Il est vrai que ces deux véhicules proposent des services similaires. Néanmoins, il ne possède aucun signe significatif. En d’autres mots, il n’est pas facile à repérer. L’absence d’enseigne lumineuse sur le toit de cette automobile n’est pas la seule différence. Il y a d’autres critères : le prix, le confort, la manière de les commander…

Comparaison entre chauffeur VTC et chauffeur de taxi

En premier lieu, les conducteurs de taxis sont des locataires, des salariés ou des artisans. Ce qui n’est pas le cas des chauffeurs de VTC. Ces derniers sont généralement des autoentrepreneurs. En deuxième lieu, un permis B et un examen de passage suffisent pour exercer le métier de taximan. Pour le VTC, il faut au moins avoir 250 heures de formation. En troisième lieu, les conducteurs de taxi et de VTC doivent avoir respectivement suivi une formation de 16 heures et de 7 heures ou plus, tous les 5 ans.

D’après une récente étude, on recense près de 15 000 chauffeurs VTC en France. Pour les taxis, ce nombre s’élève à plus de 60 000. En ce qui concerne les coûts d’entrée, il faut prévoir plusieurs dizaines de milliers d’euros pour obtenir une licence de taxi. Dans la ville de Paris, ce montant atteint les 230 000 €. De leur côté, les conducteurs « VTC » ne payent que des frais d’immatriculation de 170 €, renouvelable une fois tous les 5 ans.

Les différences entre le transport VTC et le taxi, d’un point de vue du client

Lorsque vous prenez un taxi, votre facture dépendra de la distance à parcourir et de la durée de la course. À moins d’opter pour un forfait, vous ne pouvez pas savoir le montant à payer à votre départ. Les tarifs proposés par les taxis sont réglementés par un arrêté préfectoral qui change tous les ans. Par contre, les VTC sont libres de fixer leurs prix. Ainsi, le client connaît le montant de sa course dès la réservation.

L’un des avantages du fait de faire appel à une compagnie de transport comme AZUR OCCITAN, c’est la sûreté d’avoir un véhicule au moment où vous en aurez besoin. Pour ce qui est du nombre de passagers, le taxi ne peut transporter que 8 personnes au maximum. Le VTC, quant à lui, peut en prendre jusqu’à 9 passagers.

Étant donné que les autos du VTC ne sont équipées d’aucun signe distinctif, vous pourrez voyager en toute discrétion. De plus, la plupart des sociétés vous proposeront une bouteille d’eau minérale et des journaux pour rendre votre trajet agréable. Enfin, les voitures VTC sont munies d’un GPS afin d’aider le conducteur à trouver l’itinéraire le plus court et le plus fluide pour arriver à destination ;