emballer des œuvres d'art

Conseils pour emballer les œuvres d’art

La plupart des œuvres d’art ont une valeur monétaire et sentimentale importante, notamment si elles sont authentiques. En cas de déménagement ou de mise en vente, il est nécessaire de bien les emballer pour maintenir leur qualité. Son emballage se diffère ainsi de celui des autres objets. Voici quelques conseils à adopter pour éviter la détérioration de vos œuvres d’art.

Emballer en fonction du produit

Emballage d’une peinture sur toile

Tout d’abord, il faut que la peinture de la toile soit préalablement bien séchée. Posez ensuite un papier dépourvu d’acide sur toute la surface avant de procéder à l’emballage. Des plastiques à bulle et un ruban adhésif sont à privilégier comme matériaux pour emballer une toile. N’oubliez pas de le protéger avec un carton épais de la même taille que l’œuvre avant de l’emballer à nouveau avec une boîte en carton.

Emballage d’une œuvre sans cadre

Une œuvre sans cadre doit être manipulée avec plus de vigilance. Après le séchage de la peinture, emballez-la ensuite dans plusieurs couches de papier sans acide. Pour protéger les coins sensibles, il vous faut deux cartons épais de taille supérieure à celle du contenu. Il est préférable de prévoir une marge de 5 cm pour chaque côté. Prenez ensuite un ruban adhésif pour fixer l’œuvre au centre de l’un des cartons. Fermez l’autre par-dessus et emballez le tout dans un plastique à bulles. Renfermez l’ensemble dans une enveloppe et indiquez « FRAGILE – NE PAS PLIER » au-dessus du colis.

Emballage d’une œuvre encadrée

La procédure pour emballer une œuvre encadrée est la même que celle de l’emballage d’une peinture sur toile. En revanche, si elle est d’une grande taille, pensez à ajouter une caisse en bois sur mesure pour l’acheminer. En général, l’emballage d’une œuvre encadrée se fait dans le cadre d’un déménagement. Sollicitez une entreprise de déménagement pour assurer la sécurité de vos précieuses œuvres durant le transport.

Bien choisir le matériau d’emballage et de ses accessoires

L’emballage d’une œuvre d’art doit répondre à certaines conditions. Il doit être :

  • résistant aux chocs, à l’humidité, aux déformations et aux perforations ;
  • rembourré et doté de calage interne.

Pour la protection des coins

Des profilés en mousse permettent de protéger les coins des tableaux encadrés en bois, des photographies sous verre et des miroirs. En effet, c’est la partie la plus vulnérable d’une œuvre encadrée en cas de choc. S’il s’agit d’un objet de grande valeur, vous pouvez vous en servir comme emballage principal.

Pour l’emballage interne

Comme vous l’avez constaté ci-haut, une œuvre d’art requiert toujours un emballage interne. Celui-ci doit être souple pour réduire les vibrations et pour maintenir la constance de la température. Vous avez ainsi le choix entre la mousse, le plastique et le bullepack. Quant au calage, optez pour la mousse, le polystyrène ou le papier froissé. Le calage est obligatoire pour emballer une sculpture en vous assurant qu’elle soit complètement immobilisée.

À noter : évitez d’utiliser un papier de journal, un simple papier cadeau et des sacs en plastique pour emballer des œuvres d’art pour éviter toute détérioration.

Pour l’emballage externe

L’emballage externe doit s’adapter systématiquement à la taille de l’œuvre à emballer quel que soit le matériau choisi. Voici quelques options :

  • un carton classique en bon état (sans perçage ni déchirure), bien épais et rigide ;
  • un carton renforcé à double ou triple cannelure pour un carton moins épais ;
  • une caisse en bois pour un long trajet.

Pour la protection supplémentaire

Bien qu’une protection supplémentaire ne soit pas obligatoire, c’est une option à envisager pour une sécurité optimale. Le film étirable est le matériau le plus utilisé pour protéger votre bien de l’humidité et pour éviter les basculements.

Faites appel à un spécialiste d’emballage et de transport d’œuvre d’art pour un acheminement en toute sécurité.