transport sanitaire

Dans quels cas choisir un transport sanitaire en VSL ?

Un transport sanitaire est recommandé pour emmener une personne à l’hôpital ou vers un centre médical. Il existe différents véhicules adaptés à ce type de transfert, en fonction de la gravité de l’état du patient et de l’urgence de la situation. Il s’agit notamment des ambulances, des taxis conventionnés et des VSL. Dans cet article, vous verrez dans quels cas il faut opter pour un transport sanitaire en VSL.

Le transport d’un malade en position assise

Le VSL (véhicule sanitaire léger) est souvent une voiture de type berline, monospace, break et autres. Il est adapté au transport de personnes blessées ou malades en position assise, ce qui exclut :

    • Les malades nécessitant un transport en position allongée, car ni la voiture, ni le matériel ne sont adaptés ;
    • Les blessés graves ou les personnes ayant besoin des soins urgents, puisque les VSL ne disposent pas d’assez d’équipements médicaux ;
    • Les personnes requérant une assistance médicale permanente, parce que le chauffeur est le seul professionnel obligatoirement présent dans le véhicule.

Sachez que même si elles supportent le transport en position assise, les femmes parturientes ne sont pas admises dans les VSL. C’est pour éviter qu’elles accouchent dans le véhicule sans assistance. Néanmoins, le voyage du retour peut se faire à bord de ce type de véhicule.

Le nombre de malades à transporter est limité à trois, même s’il y a suffisamment de place dans le véhicule.

Les VSL sont aussi adaptés au transport de personnes à mobilité réduite.

Le transfert d’un patient vers un établissement de santé

Le VSL intervient pour le transfert de patients depuis leur domicile vers un établissement de santé : un hôpital, un laboratoire d’analyse ou un centre de traitement médical, parfois même, un centre de cure thermale. Le déplacement doit être pour des raisons médicales : recevoir des soins, passer des examens, suivre des séances de rééducation ou se rendre à des contrôles médicaux. Le trajet du retour depuis ces établissements vers le domicile du patient peut aussi se faire en VSL.

Sachez que ce type de véhicule est conduit par un ambulancier ou un auxiliaire d’ambulance. Disposant de solides compétences en matière du secourisme et de la santé en général, il peut prodiguer des soins à un malade dont l’état ne nécessite pas une prise en main importante. Un kit de secourisme d’urgence doit d’ailleurs être présent dans la voiture. Toutefois, le chauffeur d’un VSL ne peut pas veiller en permanence sur l’état du patient, puisqu’il est chargé de la conduite. Ainsi, sa mission consiste principalement à assurer la navette entre le domicile des patients et les établissements médicaux vers lesquels ils doivent se rendre.

Une prescription médicale spécifique

Le transport médical comme le VSL est réservé à des personnes disposant d’une prescription médicale précise. C’est d’ailleurs, la principale condition de prise en charge lorsque la compagnie de transport passe un accord avec la caisse primaire d’assurance maladie.

C’est au médecin traitant de décider quel type de transport sanitaire convient à un patient. Son choix se base essentiellement sur l’état de santé et la pathologie de ce dernier. Dans le cas d’une urgence médicale, la prescription médicale peut être rédigée a posteriori. C’est au médecin qui reçoit le malade de rédiger le document approprié.

En tant que moyens de transport sanitaire, les VSL sont soumis à des normes d’hygiène très strictes comme le nettoyage minutieux du véhicule et la désinfection régulière. Ils doivent également répondre à des normes de sécurité et de confort, afin d’éviter de malmener les patients pendant le transport et d’aggraver leur état.

Spécialisée dans le transport sanitaire, l’AMBULANCE TAXIS AIGLONS ET VALBURGEOIS, est à votre service à Sainte-Gauburge-Sainte-Colombe et alentour. Sollicitez-la pour tous vos transports médicaux, en position assise ou allongée.