Les moyens de transport à Montréal

Montréal a une superficie de 36 565 ha, et compte 1 704 694 d’habitants. Les divers moyens de transport doivent couvrir toute cette zone et répondre aux besoins de la population. Focus sur les différents types de moyens de transport empruntés par les Montréalais dans leur quotidien.


1- Métro


Sous la direction de la Société de Transport de Montréal (STM), le métro de Montréal est de type Métro sur pneumatiques. En service depuis 1966, le réseau ferroviaire s’étend jusqu’à 71 km² en traversant Montréal, Laval et Longueuil.
Il dispose de 4 lignes de métro réservées aux 68 stations et aux 1,36 million de Montréalais qui les fréquentent tous les jours. C’est le moyen de transport le plus prisé parce que sa vitesse peut aller jusqu’à 72 km/h. Qui plus est, un transport gratuit est offert dans certains contextes. C’est le cas des familles ayant au plus de 5 enfants âgés de 6 à 11 ans.


2- Bus


Le bus reste la deuxième alternative
pour se déplacer en ville. 220 lignes sont disponibles et réparties suivant les services proposés. Les bus locaux utilisent les lignes 10 à 249 tandis que les bus express empruntent la ligne 400. Pour la nuit, les bus spéciaux roulent sur la ligne 300. Les personnes âgées ont des bus qui leur sont dédiés à l’instar de la Navette Or.

– Quid de l’organisation


Prendre le bus peut parfois être un vrai parcours du combattan
t, surtout quand les usagers ne respectent pas l’ordre d’arrivée. Il est donc nécessaire de se conformer aux heures indiquées pour éviter les retards.


3- Taxi


4 000 taxis environ sont
actifs à Montréal. C’est suffisant par rapport à l’effectif de la population montréalaise. Leurs services peuvent être sollicités, directement à travers les 459 stations de taxi. Une réservation en ligne via des applications telles que Taxi Coop Montréal est aussi une option. Autrement, vous pouvez faire appel au service d’une agence de taxi telle que Radio Taxi Union pour un transport adapté.


4- Bixi


Un bixi n’est autre qu’un vélo louable.
Ce mode de transport est similaire au Vélib’ de Paris et au Citi Bike de New York. Pour les touristes et même les résidents, c’’est un excellent moyen de visiter Montréal.

Pour avoir un bixi rien qu’à vous, vous n’aurez qu’à souscrire un abonnement en fonction du délai d’utilisation. Si vous n’êtes là que pour les vacances, le mieux c’est d’en louer directement à travers les 540 stations de bixi.


5- Auto-partage


Un CAR2GO ou un Communauto est plus qu’une voiture de location. Il est simple et facile à louer.
La seule condition est que vous le remettez à l’endroit où vous l’avez pris. De plus, vous n’avez pas de soucis à vous faire en termes de réparation et autres problèmes y affférents. Le réel avantage réside dans la possibilité de location de courte durée. Celle-ci s’étale sur une demi-heure ou une heure . Qui plus est, de nombreuses voitures restent à votre disposition tous les jours et à n’importe quelle heure.

6- Qu’en est il de la circulation  ?


Même si le service de chaque type de moyens de transport est satisfaisant, Montréal n’est pas à l’abri des embouteillages.
La firme internationale Inrix confirme même que c’ est la ville canadienne qui connaît le plus de bouchons. Ce constat est évident is l’on considère la densité d la population. Les paramètres « état du réseau routier » et « construction routière » ont également. une forte corrélation avec les bouchons. Pour pouvoir les anticiper, suivez les infos sur la fréquence 730 AM. Cette mesure vous évitera d’être en retard.