Conseils pratiques pour réparer et entretenir son vélo

Le vélo est un moyen de transport économique et écologique. Des milliers de personnes montent leurs selles pour aller au travail, faire leurs courses ou tout simplement pour une balade en ville. Être cycliste ne signifie pas seulement savoir tenir l’équilibre et pédaler. Un certain sens de responsabilité et une certaine débrouillardise en cas de panne sont de requis. Vous souhaitez utiliser un vélo pour vos déplacements en ville ? Ne manquez pas nos conseils pour profiter de vos deux-roues, autant que vous le voulez !

Comment prévenir la panne ?

Les pannes les plus fréquentes sont : les pneus crevés, les freins qui lâchent, les pignons qui grincent ou la chaîne coupée. Au lieu d’apporter un grand pack de dépannage, ce qui pourrait d’ailleurs alourdir vos bagages, il serait préférable de trier vos outils avant de partir. Une rustine pour le pneu crevé, des clés pour ajuster la fourche et le guidon et un casque pour protéger la tête : ces outils suffisent amplement pour rouler en toute sérénité. La souscription à une compagnie d’assurances est toutefois recommandée pour bénéficier d’une indemnisation en cas d’accident. Vous devrez aussi avoir un contact permanent avec un mécanicien de vélo. Les professionnels ne manquent pas dans les pages jaunes et les annuaires d’entreprise.

Pour éviter les problèmes mécaniques, il ne faut pas non plus négliger l’entretien régulier de votre vélo (nettoyage et graissage de la chaîne, vérification du parallélisme et des moyeux, entretien des cadres, etc.). Votre mécanicien saura vous conseiller sur les éléments à vérifier et les fréquences de révision.

Le bon cycliste

Le bon cycliste entretient son vélo tous les jours. Il n’hésite pas à confier les réparations plus complexes à des mécaniciens professionnels. Avant de partir, il vérifie la tension de la chaîne et la pression d’air dans les roues. Il nettoie ensuite le cadre et ajuste le système de freinage et de vitesse. Sur la route, il roule prudemment et respecte les codes. En cas de panne ou d’accident, il maîtrise la situation et fait preuve de patience pour trouver une solution adéquate.

Le système mécanique du vélo est facile à comprendre parce qu’il n’est pas équipé d’un moteur. Avec quelques outils de bricolage (tournevis, clé, pinces, etc.), le cycliste débrouillard peut très bien s’en sortir. Il doit juste avoir un esprit logique et savoir manier les outils de réparation. Avec l’expérience, l’intervention d’un mécanicien ne lui sera plus nécessaire

Vous aimerez aussi notre article sur les bienfaits de rouler à vélo https://www.transports-et-demenagement.com/les-bienfaits-de-la-balade-a-velo/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *