Les modalités et les contraintes des transports internationaux

Avec les innovations apportées dans le secteur transport, le monde peut sembler petit. Cela s’explique par le fait que les régions les plus isolées du monde sont aujourd’hui accessibles et reliées au reste de la planète par un ou plusieurs moyens de transport. Votre colis ou votre pack de marchandises expédié arrive toujours à destination dans les délais convenus, et ce, en passant par plusieurs étapes. Le transport international est, en effet, une opération fiable, réglementée et rassurante.

Comment accéder aux services des transports internationaux ?

Il ne s’agit pas ici d’un simple service logistique comme ceux des industries et des PME nationaux. Le transport international est une activité des entreprises transitaires. Autrement dit, un autre prestataire de service s’occupe des transports hors des frontières nationaux. Cette démarche est due au fait que certaines formalités administratives doivent être effectuées. Des procédures plus complexes sont aussi nécessaires pour des envois internationaux. On peut citer parmi ces étapes : le dédouanement, le transport maritime (ou aérien, selon le cas), le transport terrestre, les redevances fiscales et la continuité de transport jusqu’à la destination précise du colis. L’entreprise responsable qui propose l’ensemble de la prestation est appelée le transitaire. Les transporteurs professionnels sont toutefois en mesure de réaliser cette mission. L’important est de bien choisir le transitaire et de tenir compte de ses moyens. Le personnel chargé de l’expédition assurera le suivi des marchandises jusqu’à destination.

Les difficultés liées aux transports internationaux

Les démarches de l’expédition sont plus ou moins longues et complexes. L’opération n’est point à l’abri des éventuelles difficultés. Les litiges douaniers, les problèmes techniques, le retard des délais de livraison et les contraintes de conditionnement des marchandises sont tous des incidents à ne pas négliger. Néanmoins, les transitaires sont formés pour résoudre ces différentes sortes d’incidents. Ils feront preuve d’expertise et de réactivité pour assurer la continuité du transport. En cas de perte ou de détérioration des marchandises, les dommages sont remboursés par la compagnie d’assurances sur laquelle l’entreprise de transit est souscrite. Il est donc essentiel de demander une attestation d’assurances avant de signer le contrat d’expédition.

Outre les formalités administratives, l’expérience et la notoriété de l’entreprise transitaire sont également des critères de choix importants. Les grandes enseignes sont parfois les prestataires les plus fiables. Leur disponibilité et leur prise en charge couvrent tous les besoins de l’expéditeur, quelles que soient les conditions et les contraintes du service sollicité.

2 réflexions sur “Les modalités et les contraintes des transports internationaux

  1. Je suis dans le transport depuis plus de 15 ans, j’assure des convois régionaux avec une flotte de plusieurs tonnes. Ce que je peux ajouter, c’est que le transit national et international n’a rien de difficile, cependant, c’est l’administration qui fait ça. On dirait qu’on cherche à gaffer les locaux pour avantager…qui? ça je ne sais pas trop

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *